Pour l’avenir des bambini, diminuons de moitié notre consommation de viande !

En cette fin d’année, les acteurs de la COP 24 – sommet mondial pour le climat – tentent de prendre des décisions majeures pour l’avenir de notre planète. Parmi les manières de lutter efficacement contre le dérèglement climatique, il y a la question de notre alimentation. Un message doit passer : il faut DÈS À PRÉSENT diviser par deux notre consommation de viande. Voici pourquoi.




Non, cet article n’est pas commandité par le Général Vegan ! Non, Chef Bambino n’est pas un végétalien déguisé ! Dans nos fables culinaires, nous privilégions simplement les produits de saison, ceux issus de la terre ou de la mer et qui font du bien à notre planète lorsqu’ils sont bien traités. Dans les recettes, nous pouvons introduire de la charcuterie (comme dans notre fable du croque-aubergine) ou se régaler avec un poisson de saison comme le merlan.


En revanche, Chef Bambino essaie de faire preuve de bon sens. Et à l’heure où nous sommes tous concernés par les enjeux environnementaux, il est temps d’agir et de prendre les choses en main sans plus attendre. Durant le mois de décembre 2018, la COP 24 tente de mettre en place de nouvelles actions à l’échelle mondiale. Une question liée à notre alimentaire s’est reposée : peut-on continuer à manger autant de viande ?


Grâce à Cyrielle Denhartigh, qui travaille pour le Réseau Action Climat, nous avons des réponses claires.


Voici ce qu’il faut retenir :


- La consommation de viande représente environ la moitié des émissions de gaz à effet de serre (GES) liées à notre alimentation


- La production d’un kilo d’un bœuf émet 18 kilos de gaz à effet de serre. A titre de comparaison, la production d’un kilo de lentilles en émet 0,2 kilo…


Pourquoi il faut réduire sa consommation de viande ?


- Déjà parce que c’est bon pour notre santé. Un rapport de l’OMS a prouvé que la réduction de la consommation préviendrait la recrudescence des maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, les diabètes de type 2 et certains types de cancers.


- Pour atteindre ses objectifs, notamment celui de diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre (GES) entre le niveau de 1990 et celui de 2050, la France soit donc inciter les citoyens à diviser par deux, en moyenne, leur consommation de viande.


Par quoi remplacer la viande ?


- Pour remplacer les protéines animales, on peut se tourner vers les légumineuses (lentilles, haricots rouges, blancs, pois cassés, pois chiches, fèves, etc.), le soja mais également les fruits à coques (noix, noisettes…), les brocolis ou les graines de courge qui contiennent des protéines !


Alors, pour l’avenir de tous nos enfants, agissons en cuisinant maison et en réduisant notre consommation de viande !

Le livre Chef Bambino

est disponible !

  • Noir Icône YouTube
  • Noir Pinterest Icône

Vivez gratuitement l'expérience Chef Bambino

© 2020 Chef Bambino  -  Kit média  -  À propos  -  Mentions légales  -  Contact